Dalmatie - Split

Le joyau d'un empire

En 305 après Jésus-Christ, l'homme le plus puissant du monde, l'empereur Dioclétien, a dû prendre une décision sur l'endroit

où il allait passer le reste de ses jours. De tous les endroits du monde, il a choisi de construire sa maison au cœur de la région

de Dalmatie, fixant les premières pierres en place pour la future ville de Split.

 

Suivez ses traces en découvrant le Palais de Dioclétien et cette région riche en îles, grâce au superbes paysages naturels tels

que Biokovo, et la plage de Zlatni Rat, sur l'île de Brač, avec une richesse de culture qui va dépassera vos attentes.

VOYAGE DANS LE TEMPS

Où aller

1
POI image

Trogir – centre-ville romane

La cité est entourée de murs et dispose d'un château bien conservé, d’une tour et de nombreux autres bâtiments et de palais datant des périodes romaine, gothique et baroque. La ville figure sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

2
POI image

La plaine de Stari Grad et la ville de Hvar

Une aire protégée, la plaine de Stari Grad figure sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO et représente la parcellisation de terre grecque la mieux conservée de la Méditerranée. Elle est âgée de plus de 2400 ans et était autrefois un port maritime et commercial important.

3
POI image

Palais de Dioclétien à Split et la ville antique de Salona à Solin

Les premières habitations urbaines de cette région ont été construites à l'époque romaine, comme en témoigne le palais de l'empereur Dioclétien (figurant sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO) et l'ensemble de la ville de Salona, ​​qui était autrefois la capitale de la provinc

5
POI image

Rivière de Cetina

Au pied de Dinara, la plus haute montagne de la Croatie, coule la rivière Cetina, reliant Vrlika, Sinj, Trilj et Omis le long 105 kilomètres. Les eaux scintillantes de la Cetina attirent surtout les amateurs de rafting et de canoë.

6
POI image

Sanctuaire de Notre-Dame de Sinj

Il s’agit du sanctuaire marial le plus important en Dalmatie qui abrite le tableau de Notre-Dame de Sinj Miraculeuse, encadré d’or, qui y a été porté en 1687 par les Franciscains fuyant Rama devant les Turcs.