Murter – Betina

Murter – Betina

Située à seulement une trentaine de kilomètres de Šibenik, Murter constitue l’île la plus proche du continent, qui se situe à 38 mètres et avec lequel elle est connectée par un pont situé à Tisno. Ajouté à la proximité des Kornati, cela fait de cette île une destination privilégiée des plaisanciers et des passionnés de vacances au calme. Le point de départ de la visite des Kornati est la plus grande localité de cette île, qui porte le même nom et qui constitue la destination préférée des plaisanciers en raison de sa grande marina. Les habitants de Murter et de Betina possèdent une grande partie de l’archipel des Kornati, y compris des 89 îles non habitées du Parc national des Kornati. C’est peut-être la raison pour laquelle ils se sont orientés vers le tourisme. Ici, vous trouverez des campings dans certaines de plus belles baies de la Méditerranée, dans lesquelles vous pourrez passer de bons moments à l’ombre des oliviers parfumés, dans le bassin de Murter, qui est réputé comme étant le plus grand espace maritime entre les archipels de Šibenik et celui de Zadar. Sa superficie s’élève à 210 m2, son point le plus profond atteignant 94 mètres. La localité de Murter est célèbre pour sa tradition de carnaval, si bien que les carnavals et leur représentation incontournable de l’actualité sont inscrits au calendrier des événements les plus importants de la région de Šibenik. 

 

Betina constitue pour beaucoup l’une des plus belles destinations touristiques de l’Adriatique. Au 18ème siècle, l’industrie de la construction navale s’y développa. 

Ivo Bičina
Au 19ème siècle, le premier chantier naval de construction de grands bateaux de bois y fut créé, cette tradition étant aujourd’hui perpétuée par le chantier naval « Betina » qui est tout particulièrement connu pour la construction et la réparation de bateaux de sport et de pêche pour le marché national et le marché international. À Betina, le premier dimanche d’août, lors de la fête traditionnelle, dégustez une sorte particulière de coquillage de la région capturé à l’aide de l’outil appelé « brganja ».