Les animaux qu'il est interdit de toucher

Regarde-moi, mais ne me touche pas !

L’arrivée des beaux jours n’arrange pas seulement les hommes mais également les serpents qui sortent alors de leur repère pour partir à la recherche de nourritures et de partenaires. Compte tenu du climat doux régnant en Croatie, les serpents sont très nombreux. Parmi les quinze espèces de serpents qui vivent en Croatie, douze d’entre elles ne sont pas vénéneuses et dangereuses, seulement trois étant vénéneuses (la vipère, la vipère péliade et la vipère d’Orsini). Elles se distinguent par leur coloration caractéristique en zig-zag, leur corps court et trapu, leur large tête et leurs pupilles en forme de tiret vertical.

 

Bien que les rencontres avec les serpents soient rares, enfilez un pantalon et des chaussures hautes pour un séjour en toute insouciance dans la nature.

 

En cas de morsure, calmez-vous, immobilisez la région de la plaie et dirigez-vous en toute urgence vers l’établissement médical le plus proche ou appelez le 112 et demandez de l’aide.

Faites attention là où vous marcher pieds-nus et là vous passez les mains, face à l’araignée la plus dangereuse d’Europe – la veuve noire – reconnaissable par son corps noir et les petits points rouges figurant sur son corps.

Elle aime les lieux cachés et abandonnés si bien qu’il est possible de la rencontrer dans les jardins, sur les murs des cours de maison, sous les pierres, dans le maquis, les caves.

Elles tissent leur toile près du sol, si bien que les victimes sont plus souvent ceux qui marchent dessus. La piqure n’est pas douloureuse et souvent imperceptible, les symptômes se manifestant cependant rapidement (rougeur, exéma, douleur dans les glandes lymphatiques les plus proches, crampes musculaires, transpiration, respiration rapide, nausée) si bien qu’il est nécessaire de se rendrez chez le médecin le plus rapidement possible.

Petite mais dangereuse, la tique – est un minuscule animal qui donne beaucoup de travail aux médecins de garde au printemps.

a tique se comporte comme un parasite qui se nourrit de sang des animaux et des hommes et peut transmettre des maladies contagieuses dont certaines sont mortelles. Bien qu’il existe de nombreuses espèces de tiques, la plus répandue en Croatie est la tique des forêts susceptible d’infecter tous les promeneurs en forêt. Les tiques infectées par des virus et des bactéries se situent principalement dans le Nord et le Nord-ouest de la Croatie.

 

Afin de vous protéger, portez plusieurs couches de vêtements, évitez les promenades à travers les buissons et les sous-bois, puis assurez-vous de ne pas avoir été piqué après votre retour à la maison. En outre, les animaux de compagnie sont leur cible privilégiée, si bien qu’il est nécessaire de les protéger contre de tels parasites externes et, en présence d’une tique, sur vous-même ou votre animal de compagnie, de tenter de la retirer minutieusement au moyen d’une pince, en faisant des mouvements circulaires ou de vous adresser à un médecin.

 

Les guêpes et les frelons constituent les principales menaces venues des airs. Ces insectes noirs et jaunes installent leur nid dans des arbres creux, des hangars à bois ou des lieux abandonnés. Si vous découvrez de tels nids, éloignez-vous rapidement car ces insectes font preuve d’agressivité pour les défendre. Ils sont sensibles aux personnes qui courent, aux gesticulations, des bras notamment et réagissent à l’odeur de transpiration et aux couleurs vives. Les piqures peuvent provoquer des réactions allergiques avec une issue fatale, les piqures au niveau de la tête et du cou étant tout particulièrement dangereuses. Il dès lors nécessaire de transporter les personnes piquées chez le docteur le plus rapidement possible.

 

L’été et les jeux dans l’eau ont également leur lot de mauvaises surprises. Si vous vous baignez ou pratiquez la pêche, vous devrez faire attention aux oursins, aux anémones, aux méduses et à certains poissons.

Lorsque vous entrez progressivement dans la mer, faites attention à ne pas marcher sur un oursin. La piqure n’est pas dangereuse mais peut s’avérer désagréable étant donné qu’elle est accompagnée de douleurs et de plaques rouges.

Après la piqure, retirez minutieusement les épines au moyen d’une pince ou d’une solution à base de vinaigre. Désinfectez la plaie afin d’empêcher la diffusion de bactéries. Si vous ne parvenez pas à retirer les épines, consultez un médecin qui vous aidera à prévenir une infection à l’endroit de la plaie.

Dans les bas-fonds, guettent méduses et anémones aux tentacules dotées de cellules remplies de poison. Au contact avec ces animaux, vous ressentirez une sensation de douleur, de brulure, le lieu de la piqure pouvant également enfler.

Il est conseillé d’immerger la plaie dans de l’eau de chaude, de retirer les épines vénéneuses, de désinfecter la plaie et de la recouvrir d’une gaze stérile puis de consulter un médecin le plus rapidement possible.

 

Les passionnés de fonds marins auront l’occasion de rencontrer des poissons dangereux dont les nageoires et les opercules contiennent des épines vénéneuses ou dont la morsure est toxique, comme les trachinidae (grande vive, la castagnole, les gobiidés et la vive rayée), les scorpaéniformes (mérou, rascasse brune, petite rascasse rouge), les raies (aigle de mer, potamotrygonidae) et les serpentes (murènes). Leur poisson est très puissant et douloureux (il peut provoquer de l’arythmie cardiaque, une respiration difficile et des vertiges) mais demeure thermolabile.

Parmi les poissons ayant une morsure vénéneuse, le plus connu est la murène. Après la morsure, divers symptômes (rougeurs, enflement, douleurs, crampes, respiration difficile) se manifestent. La plaie devra donc être traitée en milieu médical.

Il est conseillé d’immerger la plaie dans de l’eau de chaude, de retirer les épines vénéneuses, de désinfecter la plaie et de la recouvrir d’une gaze stérile puis de consulter un médecin le plus rapidement possible.

 

Gardez à l’esprit que les animaux attaquent car ils ont peur ou pour se défendre, évitez donc de les déranger et éloignez-vous !